51SfLzQxzyL. AC SY400

La Comte de Chanteleine

La publication de ce roman dans la revue Le Musée des familles s’est coïncidé à l’illustre voyage au centre de la terre de son écrivain appelé « Jules Verne » en 1864. Un écrivain visionnaire qui a mis l’emphase sur un rythme paradoxal pour exposer son passé et amplifier ses événements. Un roman déjà essayé à le faire rééditer plus tard mais s’est confronté par l’éditeur Hetzel.

Ce livre n’est plus inspiré d’un monde fictif, au contraire il emmène l’histoire d’une personne réelle, c’est Pierre-Suzanne Lucas de La Championnière qui est dans un temps précédent un chef vendéen dans l’armée de Charette au cours des guerres de Vendée.

L’action du récit s’est déroulé entre Nantes et Douarnenez, c’est vrai qu’il est le seul roman de son écrivain situé dans sa région natale, notamment un moyen d’exprimer son avis favorable aux insurgés royalistes (le premier chapitre sous nom « Dix mois d’une guerre héroïque » ). Il multiplie ensuite les notations hostiles à la répression républicaine.

La Comte de Chanteleine Jules Vern
La Comte de Chanteleine Jules Vern

Parmi les thèmes abordés dans ce récit sont les suivantes :

  • Les horreurs qui règnent lors d’une guerre civile dans le cadre des guerres de Vendée durant la Révolution française.
  • Quoique ce soit les rôles jouées mais leur efficacité était tellement remarquable ( la noblesse, l’engagement des paysans, la rigueur de la répression républicaine…).

-la fin dramatique et fatale des directeurs de conscience qui ont prêté serment à la constitution civile du clergé (à l’exemple du personnage d’Yvenat, néanmoins sauvé de la noyade par le royaliste Kernan).

4.1/529 ratings